Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Mobilité hydrogène : la filière se mobilise en Nouvelle-Aquitaine

Mobilité hydrogène : la filière se mobilise en Nouvelle-Aquitaine
Réunies à l’invitation du député de Dordogne Michel Delpon, les entreprises de Nouvelle Aquitaine ont affirmé leur volonté d’accélérer le déploiement de la mobilité hydrogène sur leur territoire.

Motiver les troupes ! C’était l’objectif premier d’une réunion organisée début juillet par Michel Delpon, Député et président du groupe d’études Hydrogène à l’Assemblée nationale, en partenariat avec Mobilité Hydrogène France, la groupe transport de l’AFHYPAC. A l’approche de la pause estivale, l’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de mobiliser les acteurs du territoire à répondre ensemble à l’appel à projets Mobilité Hydrogène de l’ADEME dont l’échéance est fixée au 18 octobre.

« Répondre collectivement, c’est l’assurance de construire un projet qui prévoit davantage de production d’hydrogène et un nombre plus important de véhicules, donc des prix plus intéressants ainsi qu’un meilleur impact sur la réduction tant des émissions de gaz à effet de serre que des polluants » explique Michel Delpon dont l’objectif est aussi de fédérer au sein d’un seul et même projet les initiatives déjà en cours. « Il ne s’agit pas de remettre en cause les projets existants, mais d’analyser comment ils pourraient être optimisés par un projet d’ampleur plus vaste » rassure-t-il.

Parmi les entreprises ayant répondu présentes à l’appel du Député Michel Delpon figurent Storengy, qui porte déjà plusieurs initiatives en région Nouvelle Aquitaine, Akuo Energy ou encore EDF. Réunies en un seul et même lieu, celles-ci ont pu partager leurs projets et échanger sur leurs ambitions à l’échelle régionale. Egalement présente, l'ADEME a rappelé les contours de l'appel à projets hydrogène porté par l'ADEME tandis que le Conseil Régional a insisté sur son soutien à la filière et son rôle de coordinateur sur les projets à venir. 

Plusieurs constructeurs ont également assisté aux échanges. Le groupe PSA a rappelé ses ambitions dans le domaine des utilitaires légers à hydrogène tandis PVI, désormais filiale de Renault, a présenté « C-Less H2 », un projet de porteur 26 tonnes à hydrogène.

« La priorité, désormais, est à l’action pour saisir l’opportunité de financement d’octobre » a conclu Michel Delpon.