Après General Motors, Bosch prend aussi ses distances avec Nikola Motor

Après General Motors, Bosch prend aussi ses distances avec Nikola Motor
Entré au capital de Nikola Motor en 2019, l’équipementier allemand a réduit sa participation au sein de l’entreprise.

Spécialisée dans les camions à piles à combustible, la startup Nikola vient de subir un nouveau revers. Alors que General Motors annonçait il y a peu avoir abandonné sa prise de participation au capital du constructeur, c’est au tour de l’équipementier Bosch de prendre ses distances. L’an dernier, l’équipementier allemand était entré au capital de Nikola à hauteur de 6.4 %. Selon de nouvelles informations diffusées par Bloomberg, celle-ci a désormais était réduite à 4.9 %.

« Notre investissement initial visait principalement à soutenir le développement de la technologie de l'hydrogène. La réduction de certaines de nos actions dans Nikola a eu lieu après une période de détention sous réglementation boursière » a déclaré à Bloomberg un porte-parole du constructeur, sans faire un quelconque lien avec le retrait récent de General Motors où aux affaires de fraudes qui ont conduit au départ de Trevor Milton, fondateur de Nikola.