Corée du Sud : cinq conglomérats s'associent pour investir 32 milliards d'euros dans l'hydrogène

Corée du Sud : cinq conglomérats s'associent pour investir 32 milliards d'euros dans l'hydrogène
Les cinq principaux conglomérats sud-coréens ont annoncé mardi leur intention d'investir, d’ici 2030, 43.000 milliards de wons (32 milliards d’euros) dans l'industrie de l'hydrogène. Infrastructures de stockage et production, recherche et développement autour de la mobilité hydrogène, transformation des industries lourdes pour utiliser de l’hydrogène au lieu de charbon.... les objectifs de l’alliance sont nombreux et s’inscrivent dans le cadre du plan gouvernemental (qui vise à faire de la Corée du Sud un leader mondial du secteur).

SK, Hyundai Motor, POSCO, Hanwha et Hyosung, les cinq plus gros « chaebols » (entreprises géantes de Corée du Sud) veulent accélérer le déploiement de l’hydrogène dans tous les secteurs et ils peuvent compter sur l’appui du gouvernement. Le Premier ministre Chung Sye-kyun l’a rappelé : «la fourniture d'hydrogène à un prix abordable est cruciale pour l'économie de l'hydrogène, le gouvernement prévoit donc d'établir un système dans lequel il pourra fournir un soutien à toutes les phases, de la production au transport en passant par le déploiement au quotidien».
 
Chaque société de l’alliance a prévu d’investir massivement dans son champ de compétences.  SK Incheon Petrochem, géant de l’industrie pétrochimique, mobilisera 18.500 milliards de wons pour établir des installations pouvant produire jusqu'à 30 000 tonnes d'hydrogène par an. Dés 2023, SK devrait alimenter en hydrogène la région du grand Séoul et fournir le carburant de 200.000 véhicules à pile à combustible.
 

Objectif : une station hydrogène à moins de 30 minutes de tout coréen

Dans ce secteur, Hyundai Motor Group, qui propose déjà une large gamme de véhicules à hydrogène, prévoit d'injecter 11.100 milliards de wons pour les projets de recherche et développement, tout en installant davantage de stations de recharge.  POSCO, quatrième producteur mondial d’acier, va dépenser 10.000 milliards de wons pour convertir une partie de ses sites industriels à l’utilisation de l’hydrogène.
 
Au-delà des investissement prévus, les conglomérats sont en cours de signature de collaborations bilatérales ; tels SK et Hyundai qui prévoient la fourniture de 1.500 véhicules à pile à combustible du second au premier, mais aussi le déploiement conjoint de stations-service à hydrogène et de chargeurs rapides pour véhicules électriques dans toute la Corée du Sud.

La Corée du Sud avait déclaré, il y a quelques mois qu'elle prévoyait de construire suffisamment d'infrastructures pour permettre à toutes les voitures à hydrogène d'atteindre une station de recharge en trente minutes. Cette alliance entre les cinq « chaebols » va, sans nul doute, contribuer à la tenue de l’objectif.