La Corée du Sud va agrandir son réseau de stations hydrogène

La Corée du Sud va agrandir son réseau de stations hydrogène
Le gouvernement sud-coréen vient de dévoiler un plan visant à augmenter significativement le nombre de stations de ravitaillement des voitures à piles à combustible à l'hydrogène et le nombre de bornes de recharges pour véhicules à batteries. Objectif, voir le parc routier d’automobiles propulsées à l’hydrogène atteindre les 200.000 exemplaires d’ici 2025.
 
Engagée depuis plusieurs années dans un vaste plan de développement de l’hydrogène, la Corée du Sud a décidé de franchir une nouvelle étape en contraignant, dès 2022, les bâtisseurs de nouveaux immeubles (au-delà d’une certaine taille) à construire simultanément des stations de distribution d’hydrogène ou de recharge pour véhicules électriques.  Les dirigeants coréens espèrent ainsi multiplier par six le nombre de stations-service hydrogène d’ici 2025 et atteindre les 450 points de ravitaillement.
 
Des mesures fiscales viennent compléter les efforts portés sur l’infrastructure et s’ajoutent à des subventions précédemment accordées au secteur du véhicule électrique ou à hydrogène. Avec actuellement 9.500 voitures à hydrogène sur les routes, le gouvernement coréen est bien loin de ses objectifs initiaux et tente donc de relancer la dynamique qui doit faire de la Corée du sud un des leaders du marché du véhicule à pile à combustible.