Energy Observer : le navire-laboratoire à hydrogène boucle son odyssée de 7 ans

Energy Observer : le navire-laboratoire à hydrogène boucle son odyssée de 7 ans
Véritable laboratoire de la transition énergétique, Energy Observer a fait son grand retour à Saint-Malo ce vendredi 14 juin, marquant la fin d'une aventure maritime de sept ans autour du monde. Une étape symbolique qui salue non seulement les exploits du navire et de son équipage, mais ouvre également la voie à de nouveaux projets, dont un Energy Observer 3 centré sur les carburants de synthèse. 

Depuis son lancement le 14 avril 2017, Energy Observer a parcouru plus de 68 000 milles nautiques, soit l'équivalent de plus de trois tours du monde. Il a visité 50 pays et réalisé 101 escales, démontrant ainsi la viabilité de la technologie hydrogène dans des conditions climatiques variées, allant des froids de l'Arctique aux chaleurs tropicales. Ce projet, initié par Victorien Erussard, officier de marine marchande et navigateur au large, a réuni une équipe diversifiée composée de marins, scientifiques, ingénieurs et journalistes. Leur mission : explorer, expérimenter et diffuser des solutions concrètes pour répondre aux défis de la transition énergétique.




« Ce retour à Saint-Malo est une étape symbolique qui clôture un chapitre d’une aventure humaine et technologique exceptionnelle » a expliqué Victorien Erussard, fondateur et capitaine d'Energy Observer. "Même s’il y a encore beaucoup à faire et qu’il reste une marge de progression, nous avons démontré l’adoption possible de notre mix énergétique et prouvé la viabilité de certaines briques technologiques dans les environnements les plus extrêmes. Nous sommes fiers des résultats obtenus et impatients de partager nos nouveaux projets pour 2025-2030."
Un véritable concentré d’innovation
Conçu sur la base du plus grand multicoque de course des années 80, Energy Observer fonctionne grâce à un mix d’énergies renouvelables avec notamment des ailes de propulsion véliques et une chaîne hydrogène complète. Un écosystème qui a pu être testé tout au long du voyage et abouti à la création de deux nouveaux acteurs industriels : EODev, spécialisé dans les générateurs électriques à hydrogène, et EO Concept qui travaille actuellement sur l’Energy Observer 2, un démonstrateur de navire de transport de marchandises alimenté à l’hydrogène liquide.

Une aventure à découvrir à Saint-Malo et à Paris

Pour célébrer son retour, le navire et son village d’exposition seront ouverts au public du 14 au 23 juin sur le quai Duguay-Trouin à Saint-Malo. Les visiteurs auront l'opportunité de découvrir les technologies embarquées et de revivre les moments forts de cette aventure unique.

Ensuite, Energy Observer prendra ensuite la direction de Paris où il sera amarré entre le pont de l'Alma et le pont Alexandre III à partir du 27 juillet. Il sera également accompagné de son village d’exposition du 12 septembre au 13 octobre, offrant au public parisien une chance de s'immerger dans l’aventure.

Un Energy Observer 3 dédié aux carburants de synthèse

Alors que l’Odyssée Energy Observer touche désormais à sa fin, d’autres projets sont en cours. Outre l’Energy Observer 2, dédié au transport de marchandises, un nouveau navire laboratoire est en cours d’étude.

De taille équivalente à l’Energy Observer, l’Energy Observer 3 sera dédié à l’expérimentation de carburants de synthèse (e-fuels) et de différentes technologies associées. Sa mise en route devrait intervenir entre 2025 et 2030.

Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces