Espagne : bientôt un réseau de 50 stations hydrogène

Espagne : bientôt un réseau de 50 stations hydrogène
Exolum, Naturgy et Scale Gas (une filiale d'Enagás) se sont associés au sein de  Win4H2 pour créer un réseau d’une cinquantaine de stations-service distribuant de l’hydrogène vert en Espagne. Derrière cet investissement massif, la volonté de créer des couloirs de mobilité pour garantir l'approvisionnement en hydrogène sur l’ensemble de la péninsule ibérique.

« Cette alliance est une réponse au défi que doit relever l'Espagne dans le cadre de la transition énergétique, qui sera développée dans le plan de relance, de transformation et de résilience, où l'hydrogène vert joue un rôle majeur au sein de l'UE ». Comme le souligne Rafael Benjumeda, responsable du développement des nouvelles activités de Naturgy, l’hydrogène vert est au cœur de nombreux projets de décarbonation de l’activité humaine et bénéficie de financements substantiels dans le cadre de la relance post-covid européenne.



 
C’est ce qui a amené les trois sociétés fondatrices de Win4H2 à s’engager ensemble pour prendre à bras le corps le problème majeur auquel se heurte l’hydrogène : le manque d’infrastructures. L'alliance mènera une analyse et un développement conjoints des infrastructures de production, de distribution et d'approvisionnement en hydrogène vert.  Les partenaires ont convenu d’installer 50 stations d'hydrogène pour créer des corridors garantissant l'approvisionnement des utilisateurs partout en Espagne continentale. L'initiative devrait profiter au secteur de la mobilité, notamment au transport de passagers, à la logistique, aux taxis, aux véhicules privés, au transport portuaire et aéroportuaire.

Ces corridors visent à établir un réseau de points d'approvisionnement en hydrogène renouvelable situés à environ trois cents kilomètres les uns des autres, couvrant l'ensemble du territoire national, avec une connexion aux routes internationales. La configuration permettrait l'avitaillement dans un rayon de cent cinquante kilomètres autour de chaque installation ; ce qui nécessiterait la disponibilité d'une capacité de production d'hydrogène vert d'environ 4.000 à 7.000 tonnes par an dans la phase initiale.

Les trois entreprises sont déjà en train de concevoir le premier itinéraire, choisi en raison du volume élevé de marchandises lourdes et du transport de passagers, qui reliera Madrid, Valence et Murcie/Cartagène.



Annonces