Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Jemena fournira de l'hydrogène vert à Hyundai en Australie

Jemena fournira de l'hydrogène vert à Hyundai en Australie
C’est ce qui ressort d’un accord tripartite qui embarque également la société Coregas. Le gaz sera livré dès le début de l’année prochaine au siège du constructeur, à Macquarie Park, dans la banlieue Nord de Sydney.
 

Dynamiser les ventes de Nexo

Jemena est une entreprise qui possède, gère et/ou exploite, pour différents territoires de l’Est de l’Australie, les infrastructures d’acheminement et de distribution du gaz et de l’électricité. Le contrat signé avec Hyundai doit permettre au constructeur de pouvoir dynamiser ses ventes en Nexo, le SUV électrique à pile H2. Bientôt mis en service par la collectivité, 20 exemplaires de cet engin ont été livrés récemment à Canberra, la capitale du pays. L’ensemble constitue à ce jour la plus grande flotte de véhicules hydrogène en Australie. Pour l’avitaillement en gaz, il n’existe que la station permanente installée dans le showroom Hyundai de Macquarie Park. Une autre est actuellement en cours de construction à Canberra. Suivront celles de Melbourne et Brisbane.
 

Solaire et éolienne

L’accord signé entre Coregas, Jemena et Hyundai vise à produire et livrer de l’hydrogène vert au siège du constructeur, afin d’alimenter sa station. Il entre dans le cadre du Western Sydney Green Gas Project (Projet de gaz vert de l’Ouest de Sydney), dont l’enveloppe de 15 millions de dollars australiens (9,14 millions d’euros) est supportée à 50% par l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (Arena).

Au centre du programme, un électrolyseur de 500 kW construit à l’Ouest de Sydney alimenté en énergie d’origine solaire et éolienne. En plus de fournir la station H2 de Hyundai, l’hydrogène obtenu sera distribué à 250 foyers en mélange avec du gaz naturel pour les appareils de cuisson et de chauffage. Du succès de cette opération dépendra l’extension du service au sein de la Nouvelle-Galles-du-Sud.
 

Lever le frein du manque de station

Avec ce partenariat, il s’agit de lever un frein au développement de la mobilité hydrogène : le manque en infrastructures d’avitaillement. « Notre accord avec Hyundai et Coregas libère une partie de cette pression », justifie Frank Tudor, directeur général de Jemena.

La mission acceptée par Coregas consiste à fournir le compresseur, la tuyauterie et les connecteurs pour le remplissage et le déchargement de l’hydrogène. Les 3 partenaires entendent s’intégrer pleinement au scénario qui prévoit à échéance 2025 un parc mondial de 3.000 stations d’avitaillement H2.
 

Un plébiscite sur les transports H2

Selon une étude menée par Jemena, 69% de ses clients-consommateurs « seraient heureux de voyager avec des transports privés et publics alimentés à l’hydrogène ». Ils seraient 66% à penser qu’il « faudrait se concentrer autant sur les véhicules à hydrogène que sur les autres modèles électrifiés » (électriques à batterie et hybrides).