Pesa dévoile un prototype de locomotive à hydrogène

Pesa dévoile un prototype de locomotive à hydrogène
Le constructeur ferroviaire polonais Pesa a présenté au salon Trako de Gdansk un prototype de locomotive de manœuvre à hydrogène.  Capable de fonctionner pendant 24 heures entre deux ravitaillements, elle sera testée dans une raffinerie de pétrole.

« Ce projet est comme un voyage dans l'inconnu pour toute notre équipe », a déclaré Lech Lipiński, responsable des projets hydrogène chez Pesa Bydgoszcz. Effectivement, avec cette nouvelle motrice Pesa s’aventure pour la première fois sur le terrain du train à hydrogène.
 
Et ils partent de loin. La locomotive a été reconstruite en utilisant le châssis d'une ancienne unité diesel-électrique SM42, dont la plupart des éléments datent des années 1970 et 1980 ! Le prototype de locomotive à quatre essieux SM42 6Dn a donc été doté de quatre moteurs de traction de 180 kW et de deux piles à combustible de 85 kW fournies par Ballard.




D'une capacité de 175 kilogrammes, les réservoirs d'hydrogène donnent à la motrice une autonomie de vingt-quatre heures. Celle-ci est accrue par un système de freinage par récupération qui alimente un pack batteries de 167,6 kWh. La locomotive hydrogène de Pesa est en outre équipée d'un système de conduite autonome qui assiste le conducteur et d'un système de reconnaissance des obstacles.

Après avoir été exposée à Trako, la locomotive fera l'objet de tests et de recherches avant d'entrer en service l'année prochaine dans une nouvelle raffinerie de pétrole à Plock, dans le centre de la Pologne. Elle sera exploitée par l'opérateur de fret polonais Orlen Koltrans, une filiale de la compagnie pétrolière PKN Orlen. En parallèle, Pesa développe sa plate-forme Regio160, qui comprendra d'autres véhicules à batteries ou à piles à combustible. Le premier train de passagers Pesa fonctionnant à l'hydrogène devrait être prêt fin 2025 ou début 2026.