Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Taxis hydrogène : 500 nouvelles Toyota Mirai pour Hype d'ici fin 2020

Taxis hydrogène : 500 nouvelles Toyota Mirai pour Hype d'ici fin 2020
Réunissant Air Liquide, Idex, la Société du Taxi Électrique Parisien (STEP) et Toyota, HysetCo doit permettre de faciliter le déploiement de Hype à Paris et dans toute l’Île de France. Objectif : atteindre une flotte de 600 taxis à hydrogène d’ici fin 2020.

Couvrant à la fois le volet de la distribution d’hydrogène et ses usages pour la mobilité, cette nouvelle joint-venture compte s’appuyer sur l’expertise de chaque partenaire pour favoriser les synergies et développer l’écosystème indispensable à l’émergence de la mobilité hydrogène.

600 taxis d’ici fin 2020

Principalement destinée à booster Hype, un service de taxis à hydrogène opéré par la STEP, la co-entreprise HysetCo prévoit un investissement de plus de 100 millions d’euros destinés à financer les véhicules, à accélerer le déploiement des stations et à acquérir les licences de taxis.

A ce jour Hype compte 100 taxis en activité, dont 32 Toyota Mirai. Une flotte qui a déjà parcouru près de 3 millions de kilomètres depuis le lancement du service, en 2015 en marge de la COP21. S’ils ne pouvaient compter que sur la seule station du Pont de l’Alma lors du démarrage du service, les chauffeurs peuvent désormais se ravitailler dans trois autres stations répartis sur tout le territoire francilien. A celles d’Orly et de Versailles, inaugurées en 2017, s’ajoute depuis peu celle de Roissy Charles de Gaulle. Opérationnelle depuis quelques semaines, celle-ci est installée à Mitry-Mory, à proximité immédiate de l’aéroport. De quoi faciliter le travail des chauffeurs, tous salariés de Hype.

Dans le cadre d’HysetCo et pour atteindre sa "masse critique", Hype prévoit d’acquérir 500 nouveaux taxis à hydrogène – uniquement des Toyota Mirai - pour porter sa flotte à 600 véhicules d’ici fin 2020. En pratique, Toyota prévoit de livrer 200 Mirai cette année et 300 en 2020. En parallèle, Hype prévoit le recrutement de 1500 chauffeurs supplémentaires pour assurer un fonctionnement 22h sur 24 et ainsi rentabiliser au maximum son service.

Amorcer la transition du secteur

Si le développement de Hype restera la priorité d’HysetCo pour les deux prochaines années, l’idée est à terme de proposer la solution hydrogène à l’ensemble des opérateurs de taxis et de VTC parisiens.

Une démocratisation qui devrait commencer à compter de 2021. Le temps pour Hype de prouver la rentabilité de son modèle et aux acteurs de lever certains points de blocage pour la profession. Il y a d’abord la question du coût de ravitaillement. Affiché à 10-12 euros le kilos, l’hydrogène proposé dans les stations doit encore baisser.

A cela s’ajoute la question de l’offre et de la disponibilité des véhicules. Aujourd’hui limitée à environ 3000 véhicules par an pour le monde entier, la production de la Toyota Mirai devrait être multipliée par dix dès 2021. Attendue en fin d’année au salon de Tokyo, la nouvelle version de la berline nippone devrait proposer d’importantes baisses de coûts et intégrer 5 places et un espace plus important pour le coffre. A suivre !