Le train à hydrogène d'Alstom circule pour la première fois en France

Le train à hydrogène d'Alstom circule pour la première fois en France
Le Coradia iLint d’Alstom a fait ses premiers tours de roue en France, sur les voies du Centre d’Essais Ferroviaires à Valenciennes (Nord).

Opération séduction pour le premier train à hydrogène d’Alstom. Déjà en circulation depuis 2018 en Allemagne, le Coradia iLint vient d’investir le Centre d’Essais Ferroviaires de Valenciennes (Nord) pour ses premières démonstrations sur le sol français. Pour Alstom, l’objectif est de pouvoir présenter son train à hydrogène à divers acteurs locaux dont des décideurs gouvernementaux, des autorités organisatrices de transport, des sociétés d’ingénierie et des opérateurs afin de mettre en évidence le potentiel de la technologie.

« Aujourd’hui, Alstom ambitionne d’accélérer sa stratégie hydrogène et de continuer à proposer et développer des solutions de verdissement innovantes. Nous voulons apporter à la puissance publique et aux opérateurs des réponses technico-économiques pertinentes dans un contexte de sortie du diesel. Nous souhaitons ainsi contribuer au leadership industriel français et européen dans cette technologie d’avenir », a déclaré Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

En France, la SNCF a déjà contractualisé une première commande de 12 rames Coradia Polyvalent bi-mode (traction électrique/caténaire et hydrogène/piles à combustible) pour le compte des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Grand Est et Occitanie.