En Chine, Nissan fait le pari de l'hydrogène

En Chine, Nissan fait le pari de l'hydrogène
A travers Venucia, marque détenue avec DongFeng, Nissan vient de lancer en Chine une première flotte pilote de voitures à pile à combustible.

Si l’hydrogène ne figure pas vraiment dans la feuille de route stratégique de Nissan, cela n’empêche de constructeur de s’intéresser à la technologie par d’autres biais. En Chine, c’est dans le cadre de Venucia, une marque co-détenue avec le DongFeng, que la marque a décidé de se lancer à travers un premier programme pilote.

Résultant d’une coopération entre la marque et le gouvernement de Huada, cette opération de démonstration va s’étendre sur 36 mois et va permettre au constructeur de tester le Venucia V-Online, un grand SUV à pile à combustible.

500 km avec un plein

Officiellement introduit sur le marché en novembre dernier à l’occasion du salon de Guanghzou, le Venucia V à hydrogène repose sur la base thermique du même modèle. Donné pour une autonomie de 500 km avec un plein, le véhicule embarque une pile à combustible de 60 kW et une batterie dont les caractéristiques ne sont pas précisées.

L’ensemble permet d’alimenter un moteur de 160 kW. La capacité des réservoirs, en 700 bars, serait de l’ordre de 4 kilos. Si DongFeng et Nissan compte sur ce premier démonstrateur pour approfondir leur connaissance de la technologie, le prix du véhicule est déjà connu (et clairement pas donné). Il est annoncé à 998 000 yens, soit près de 130 000 €.

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces