Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Daimler Truck accélère sur la production de piles à combustible

Daimler Truck accélère sur la production de piles à combustible
Avec la création d’une filiale (Daimler Truck Fuel Cell GmbH & Co) regroupant l’ensemble des activités liées à l’hydrogène, la signature d’accords de coopération avec Volvo et Rolls Royce et le développement de nouvelles installations de production ; le groupe Daimler Truck s’apprête à produire industriellement des piles à combustibles.
 
Au cours des dernières décennies, Daimler a acquis un savoir-faire considérable dans le domaine des piles à combustible sur son site de Nabern, en Allemagne (actuellement le siège de Mercedes-Benz Fuel Cell GmbH) mais aussi dans d'autres installations de production et de développement notamment en Allemagne et au Canada. Au regard de son expérience dans le domaine, le groupe a décidé d’enclencher la vitesse supérieure, en témoignent les derniers propos de Martin Daum, président du conseil d'administration de Daimler Truck AG, "nous poursuivons la vision d'un transport du futur neutre en CO2. La pile à combustible à base d'hydrogène est une technologie clé d'une importance stratégique dans ce contexte. Nous suivons désormais de manière conséquente la voie de la production en série de piles à combustible et faisons ainsi un travail de pionnier absolu - et cela va au-delà de l'industrie automobile. Nous allons investir une somme très importante dans les années à venir pour y parvenir".
 
Si, de fait, le groupe allemand possède une véritable expertise dans le domaine, la mission confiée à un groupe d’ingénieurs basé à Stuttgart de passer de la production de niche à un véritable échelon industriel n’est pas simple. Outre de très gros investissements dans des installations de pointe couvrant chaque étape de la production des piles à combustible, c’est le process complet qui doit être revu.


 

Des techniques issues des industries de l’emballage

En effet, les processus de production industrielle conventionnels ne peuvent leur être directement transférés : par exemple, le traitement de nombreux composants délicats a lieu dans la plage du micromètre (1 micromètre = 1 millionième de mètre) et la plus petite contamination pourrait nuire à la fonctionnalité des piles à combustible. Une partie de la production doit donc être prévue en salle blanche (atmosphère filtrée et contrôlée).
 
De plus, l’industrialisation de la fabrication de piles à combustible ne deviendra rentable qu’à condition de raccourcir les cycles de fabrication aux différentes étapes. Compte-tenu des particularités, ce sont des techniques issues de l’industrie de l’emballage et de l’électronique qui doivent être mise en œuvre. Un changement radical de culture pour des ingénieurs du secteur automobile !
 
Conscient des multiples défis à relever, et pour sécuriser la mise en œuvre de cette phase de pré-production en série,  Daimler Truck a signé des accords avec Volvo et Rolls-Royce.