Hydrogène : au CES 2024, Hyundai veut aller au-delà de la mobilité

Hydrogène : au CES 2024, Hyundai veut aller au-delà de la mobilité
Affirmant que l’hydrogène jouera un « rôle de premier plan » dans la société de demain, Hyundai a profité du CES 2024 pour rappeler sa vision et annoncer les nouvelles ambitions de sa filiale HTWO.
 
Lorsqu’il s’agit de parler d’hydrogène, le CES est propice aux annonces chez Hyundai. C’est sur ce même salon, en 2018, que le constructeur avait levé le voile sur le Hyundai Nexo. 6 ans plus tard, le constructeur ouvre le scope en rappelant son engagement global pour la filière.
 

HTWO pour fer de lance

Sous le thème « Easy Every Way », qui met également en avant les futures innovations logicielles du groupe, Hyundai rappelle son souhait d’accélérer la transition vers l’hydrogène en allant au-delà de la mobilité.  
 
Lancée en 2020, la filiale HTWO du constructeur va ainsi élargir son champ d’activités. A l’origine centrée sur la pile à combustible, l’entreprise va progressivement adresser l’ensemble de la chaîne de valeur hydrogène avec une gamme de solutions allant de la production à l’utilisation en passant par le stockage et le transport.


 
Sur le volet production, la société compte fabriquer « en masse » des électrolyseurs de type PEM (membrane échangeuse de protons) dans les prochaines années, comptant sur le savoir-faire acquis dans ses piles à combustible pour parvenir à atteindre des coûts compétitifs. En parallèle, le groupe compte aussi consommer 3 millions de tonnes d'hydrogène par an d'ici 2035.
 
Le constructeur compte également accélérer ses travaux visant à utiliser le biogaz pour produire de l’hydrogène en s’appuyant sur deux technologies : le recyclage des déchets et le recyclage du plastique. Plusieurs programmes sont déjà à l’étude en Corée du Sud, mais aussi en Indonésie où les déchets des collectivités pourraient servir à la création de mini-hubs e production d’hydrogène.




 

Un nouveau Nexo pour 2025

S’il élargit le spectre de ses activités, le constructeur n’en délaisse pas moins le secteur de la mobilité. Alors que les tests du camion XCient Fuel Cell s’accélèrent partout dans le monde, le constructeur a confirmé lors de sa conférence au CES l’arrivée d’une nouvelle version de son SUV pour 2025.


 

Des avancées aux États-Unis

Hyundai est également activement impliqué dans des projets de démonstration liés à l'hydrogène aux États-Unis. Cela comprend la participation du constructeur au projet NorCAL ZERO, en Californie du Nord, avec la mise en circulation de 30 camions Hyundai XCIENT Fuel Cell pour soutenir la décarbonisation du port d'Oakland. 

Le Groupe participera également au programme « Regional Clean Hydrogen Hubs », une initiative gouvernementale de 7 milliards de dollars visant à développer les infrastructures hydrogène à travers le pays.
 
Sur le plan industriel, le constructeur compte également intégrer l’hydrogène au sein de sa Metaplant America, en Géorgie. Dédiée à la production de véhicules électriques, cette usine intégrera une chaîne de valeur complète de l’hydrogène avec notamment la mise en place d’une flotte d’engins de manutention à piles à combustible pour gérer la logistique du site.
 



A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces