Hyundai veut faire de l'Ile de Jeju une vitrine de la mobilité hydrogène

Hyundai veut faire de l'Ile de Jeju une vitrine de la mobilité hydrogène
Durant les 10 prochaines années, Hyundai fournira à l'Ile 1700 véhicules alimentés par des piles à combustible (1200 voitures particulières, 200 bennes à ordures ménagères et 300 bus). Grâce à cette initiative, la Corée du Sud souhaite créer une économie nationale de l'hydrogène.

À l'heure actuelle, Jeju, qui vise la neutralité carbone d'ici à 2030, ne compte aucun véhicule à pile à combustible car elle ne possède pas encore d'infrastructure adaptée. Hyundai procédera donc à l'installation de plusieurs stations d'approvisionnement en hydrogène sur l'île à partir de 2023. Des bus à pile à combustible y seront mis en service à la même période.

Le constructeur automobile travaille également en partenariat avec le ministère du Commerce de Jeju et l'entreprise Korea Southern Power Company pour construire une usine de production d'hydrogène à Jeju. Celle-ci générera de l'hydrogène vert à partir de sources d'énergie renouvelables (solaires ou éoliennes).

La province insulaire a déjà annoncé un investissement de 62 milliards de wons (43 millions d'euros). Celui-ci permettra de financer la construction de cette installation à l'est de la capitale de Jeju (qui porte le même nom que l'île). Selon les prévisions, l'usine devrait produire près de 1200 tonnes d'hydrogène vert d'ici mars 2026.




Annonces