Toyota et le NREL s'associent pour développer une méga pile à combustible

Toyota et le NREL s'associent pour développer une méga pile à combustible
Toyota Motor North America a signé un partenariat avec le laboratoire NREL (National Renewable Energy Laboratory) qui appartient au Département de l'Énergie des États-Unis (DOE) afin de mettre au point un système de piles à combustible capable de générer 1 MW de puissance.

Cette collaboration consistera à construire, installer, puis évaluer un nouveau système de production d'électricité à partir de piles à combustible à membrane échangeuse de protons (PEM) d'une puissance de 1 MW.

Le projet durera 3 ans et sera mené sur le Flatirons Campus du NREL situé à Arvada, dans le Colorado. Coûtant au total 6,5 millions de dollars, il sera partiellement financé par le bureau des technologies de l'hydrogène et des piles à combustible du DOE.

Le générateur comportera plusieurs modules de piles à combustible conçus par Toyota. Il sera capable de générer du courant continu ou alternatif et produira 15 fois plus de puissance que le système de piles à combustible automobile développé précédemment par le NREL.

Toyota coopérera avec l'intégrateur Telios pour fournir les modules de piles à hydrogène du projet. Le constructeur a développé un dispositif de supervision intégré qui permettra de gérer le fonctionnement de ces modules et d'optimiser leur efficacité et leur durée de vie.




Au-delà des 1 MW de piles à combustible fournies par Toyota, le démonstrateur comptera 600 kilos de capacité de stockage et un électrolyseur de 1,25 MW

Des recherches cruciales pour les piles à hydrogène

Les scientifiques du NREL étudieront les limites de performance et la vitesse de dégradation des piles à combustible utilisées. Ils collecteront ainsi des données précieuses qui permettront de repousser les limites opérationnelles des futurs modules de piles à combustible. Ils évalueront également les performances de l'appareil après l'avoir intégré à des systèmes de stockage et de production d'énergie renouvelable (solaire, éolienne...).

Le générateur, qui fait partie de la plateforme de recherche sur l'hydrogène du NREL nommée ARIES (Advanced Research on Integrated Energy Systems), sera mis en service à partir du dernier trimestre 2022.

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces