Utilitaire : le Ford Transit à hydrogène se prépare

Utilitaire : le Ford Transit à hydrogène se prépare
Au Royaume-Uni, le constructeur américain s’est associé à la société d’ingénierie AVL pour tester la technologie hydrogène sur son modèle le plus populaire : le Ford Transit.

Engagé dans une électrification massive de sa gamme d’utilitaires, Ford s’intéresse à l’hydrogène. Dans le cadre d’un programme de recherche en partie financé par le gouvernement britannique, la marque américaine s’est associée à AVL, une société d’ingénierie britannique, pour expérimenter un premier Ford Transit à pile à combustible.

Ce futur Ford Transit à hydrogène reprendra les éléments de la version 100 % électrique. Plus petite, la batterie utilisée sera associée à une pile à combustible alimentée par des réservoirs à hydrogène. A ce stade, les caractéristiques et performances du démonstrateur n’ont pas été révélées.






« Par rapport à un véhicule électrique conventionnel, le véhicule de recherche Transit FCEV offre des capacités améliorées pour augmenter la productivité des clients » a expliqué le constructeur aux journalistes du site britannique Autocar. Ce dernier met notamment en avant le temps de remplissage similaire aux motorisations thermiques.

Pour Ford, la mise eu point de ce démonstrateur hydrogène est une étape visant à mieux appréhender la technologie et son potentiel à plus grande échelle. Il s’agit notamment d’analyser le fonctionnement de la pile à combustible mais aussi d’évaluer des aspects beaucoup plus pratiques telles que l’autonomie, la charge utile autorisée et les modalités de remplissage des réservoirs. Un travail exploratoire qui pourrait conduire le constructeur à lancer la commercialisation d’un premier modèle.