Utilitaire hydrogène : Stellantis monte en puissance et précise ses objectifs

Utilitaire hydrogène : Stellantis monte en puissance et précise ses objectifs
Présent ce jeudi 27 octobre sur le site d’Hordain, dans les Hauts-de-France, Carlos Tavares a donné le coup d’envoi de la production en grande série de sa nouvelle gamme de fourgons à pile à combustible. D'ici à 2024, le site sera en mesure de produire jusqu'à 5 000 véhicules par an.

« L’annonce d’aujourd’hui démontre l’engagement de Stellantis à investir en France dans les technologies les plus avancées et à soutenir la mobilité bas-carbone basée sur le principe One Company » a déclaré le patron du groupe.

Citroën Jumpy, Peugeot Expert et Opel Vivaro… au total, trois utilitaires à hydrogène ont débuté leur industrialisation sur le site d’Hordain. Reposant sur la même technologie, ces véhicules sont destinés aux « gros rouleurs » qui cherchent à disposer de solutions zéro émission tout en conservant une bonne autonomie. La technologie développée par Stellantis combine ainsi une batterie de 10.5 kWh à une pile à combustible de 45 kW issue du français Symbio et alimentée par trois réservoirs. En matière d’autonomie, le constructeur communique sur 400 kilomètres, le tout avec un plein d’hydrogène de seulement trois minutes.



Une ligne de production multi-énergies

A Hordain, les véhicules à hydrogène de Stellantis seront assemblés sur les mêmes lignes de production que leurs homologues électriques et thermiques. 

Equipés dès le ferrage d’une plateforme renforcée, les modèles à hydrogène suivront ensuite les étapes classiques de la peinture et du montage avant de rejoindre une nouvelle installation de 8 000 m² chargée d’installer les réservoirs haute pression, les batteries additionnelles et la pile à combustible.

"Le site d’Hordain sera le premier au monde à réunir trois types d’énergies, grâce à la flexibilité de notre système de fabrication" a déclaré Carlos Tavares lors de l'inauguration de l'installation.


Une capacité de production de 5 000 véhicules par an

Soutenue par l’Etat français, la production de ces nouveaux véhicules à hydrogène représente un investissement de 10 millions d’euros.

Il s’agit également d’une nouvelle étape dans la montée en compétence de l’usine d’Hordain. Dès 2024, le site disposera d’une capacité de production de 5 000 véhicules hydrogène par an, réaffirmant l’ambition de Stellantis de se positionner comme l’un des leaders sur le segment des utilitaires à piles à combustible.



Annonces