ZEPH2 : un navire à hydrogène pour la maintenance des parcs éoliens

ZEPH2 : un navire à hydrogène pour la maintenance des parcs éoliens
Lauréat d'un appel à projets de la Région Bretagne lancé en 2022, le consortium ZEPH2 vient de valider la phase d’étude et de conception de son futur navire à hydrogène destiné à la maintenance des parcs éoliens.

Composé de Zéphyr et Borée, Piriou, Sofresid Engineering, Entech, et ComposiTIC, le consortium ZEPH2 vise à décarboner l’industrie maritime avec un navire de service (CTV, Crew Transfer Vessel) dont les études de conception viennent d’être finalisées.

Long de 28 m, le navire pourra transporter jusqu’à 24 techniciens de maintenance. Hybride, il embarquera 800 kW de piles à combustible associé à une capacité de stockage de 350 kilos d’hydrogène.

Pour les partenaires de ZEPH2, cette phase d’étude a notamment permis de lever les contraintes techniques liées à l’utilisation de l’hydrogène à bord du navire et d’optimiser le fonctionnement de l’architecture propulsive dans son ensemble.


Le marché porteur de l’éolien offshore

Ciblant principalement le marché en plein essor de l’éolien offshore, le navire à hydrogène de ZEPH2 vise à proposer une solution écologique pour la maintenance des sites. « La France souhaite augmenter la part de sa consommation énergétique d’origine renouvelable à 33% en 2030. Pour cela, elle doit notamment rattraper son retard en matière de construction et d’exploitation de navires offshore par rapport aux pays nordiques qui ont pris de l’avance. Les opérations de maintenance représentent en effet environ 14% des émissions de GES sur le cycle de vie de la production énergétique des éoliennes en mer » justifie le consortium dans un communiqué.

Selon les membres du consortium, le ZEPH2 devrait permettre de réaliser, à minima, de réaliser une économie d’environ 670 tonnes de CO2eq par an par rapport à un CTV diesel classique, et une réduction de la consommation de l’ordre de 250 m3 de diesel par an.

Une fois contractualisé, le projet ZEPH2 entrera dans la phase d’études de détail puis de construction et enfin de mise en service d’un premier navire. Pour l’heure, aucun calendrier n’a été annoncé.
Le projet ZEPH2 en chiffres
  • Longueur hors tout : 28,10 m
  • Largeur : 9,20 m
  • Largeur hors tout : 10,00 m
  • Tirant d’eau : 1,50 m
  • Vitesse maxi : 20 noeuds
  • Nombre de techniciens de maintenance : 24
  • Propulsion et fourniture d’énergie 800 KW par des piles à combustible fonctionnant à l’H2 gazeux et 1.600 KW
  • de propulsion thermique traditionnelle
  • Quantité d’hydrogène à bord : environ 350 Kg d’hydrogène gazeux stocké sous pression
 


Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces