Camion hydrogène : Nikola annonce des pertes record

Mis à jour le 26.02.2024 à 21:56
Camion hydrogène : Nikola annonce des pertes record
Pénalisé par la procédure de rappel sur ses camions électriques à batteries, le constructeur américain de camions à hydrogène Nikola a cumulé près d’un milliard de dollars de pertes sur l’année 2023.

Les temps sont durs pour les précurseurs. Ambitionnant de révolutionner le transport de marchandises avec son camion à hydrogène, l’Américain Nikola a cumulé 966 millions de dollars de pertes au cours de l’année 2023. Un déficit bien plus important que la perte de 784 millions de dollars déjà enregistrée en 2022.

Sursaut au 4e trimestre

Plombé par la procédure de rappel de ses camions électriques à batteries, qui a fait bondir les pertes à 426 millions de dollars au 3e trimestre, Nikola est parvenu à redresser la barre en fin d’année.

Sur les trois derniers mois de l’année, le constructeur est parvenu à limiter ses pertes à près de 154 millions de dollars grâce à la livraison de ses premiers camions à hydrogène, générant 11,5 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Sur l’ensemble de l’année 2023, le constructeur annonce avoir produit 138 camions électriques et hydrogène pour un chiffre d’affaires global de 35,8 millions de dollars.



La Californie pour premier marché

En matière de perspectives, Nikola devrait accélérer ses livraisons lors des prochaines mois et des prochaines semaines, la Californie restant son premier marché sur le sol nord-américain.

« En Californie, 99 % (355 sur 360) des bons dédiés aux bus et camions à pile à hydrogène (HIPV) demandés de 2023 à janvier 2024 sont destinés à notre camion électrique à pile à hydrogène » note le communiqué du constructeur.

Lors d'une conférence organisée avec les investisseurs, le patron de la marque, Steve Girskyn a déclaré que l'entreprise prévoyait de livrer 300 à 350 camions à hydrogène au cours de l'année 2024, contre 100 camions électriques à batteries. La montée en puissance n'est toutefois attendue qu'en milieu d'année. "Pour le premier trimestre 2024, nous prévoyons de livrer entre 30 et 35 camions électriques à pile à combustible à hydrogène pour un chiffre d'affaires compris entre 12 et 14 millions de dollars"  a t-il précisé. 

En parallèle, Nikola continue de s’atteler à la construction de son réseau de stations hydrogène via sa filiale HYLA. Alors qu’il ouvrait en début de mois sa première station en Californie, le constructeur prévoit d’en déployer 9 supplémentaires dans l’Etat américain au cours de l’année 2024.
 
L'électrique à batteries toujours dans les objectifs
Malgré les problématiques rencontrées l’an dernier, Nikola n’abandonne pas ses camions électriques à batteries. Le constructeur est en train d'équiper de nouveaux blocs-batteries les camions ayant fait l’objet d’un rappel. Alors que les premières unités devraient être livrées d’ici à la fin du premier trimestre, l’ensemble des camions devraient être restitués aux utilisateurs au plus tard au début du troisième trimestre 2024.




A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces