EDF veut devenir leader de l'hydrogène bas carbone

EDF veut devenir leader de l'hydrogène bas carbone

Avec son Plan Hydrogène, le groupe EDF mise sur l’électrolyse pour devenir l’un des leaders européens de l’hydrogène « bas carbone ».

Déjà engagé dans la filière hydrogène à travers sa filiale Hynamics, le groupe EDF passe à la vitesse supérieure. Ce mercredi 13 avril, le groupe énergétique français a officialisé le lancement d’un nouveau plan industriel dédié à l’hydrogène bas-carbone.


Objectif : 3 GW d'ici à 2030

Inscrit dans la stratégie CAP 2030 du groupe, ce plan vise à faire d’EDF "un des leaders" européens de la production d'hydrogène vert. Au total, le groupe prévoit de mobiliser 2 et 3 milliards d’euros d’investissements.

En se basant à la fois sur ses capacités nucléaires et renouvelables, le groupe ambitionne de développer 3 GW de projets d’hydrogène électrolytique dans le monde d'ici à 2030. De quoi produire l’équivalent de 450 000 tonnes d'hydrogène bas carbone. Un objectif qui tient toutefois à deux conditions : l’obtention des soutiens financiers et politiques nécessaires et la mise en œuvre d’un cadre politique favorable.

« L’hydrogène bas carbone est un levier essentiel pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles en complément de l’électrification directe des usages. Avec ce plan ambitieux et en capitalisant sur son expertise et son savoir-faire, le groupe EDF entend contribuer à l’émergence d’une filière hydrogène européenne forte et innovante » a déclaré Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF.





A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces