Avec HyCET, BMW s'attaque au moteur à combustion hydrogène

Avec HyCET, BMW s'attaque au moteur à combustion hydrogène
Le ministère fédéral allemand du numérique et des transports (BMDV) vient d'approuver le financement du projet HyCET (Hydrogen Combustion Engine Trucks) lancé par BMW. 

BMW multiplie les annonces dans le domaine de l'hydrogène. Sur le point de lancer les premières pré-séries de son iX5 Hydrogen, le groupe allemand vient de lancer un nouveau programme de recherche. Baptisé HyCET, celui-ci associe BMW à cinq autres partenaires : DEUTZ AG, DHL Freight, KEYOU, TotalEnergies Marketing Deutschland et Volvo. Etalé sur quatre ans, vise à démontrer le potentiel des camions équipés de moteurs à combustion à hydrogène dans le secteur des transports. Pour ce faire, quatre camions (deux de 18 tonnes et deux de 40 tonnes) équipés de moteurs à hydrogène seront conçus et testés dans les usines de BMW.


Un investissement de près de 20 millions d'euros

L'initiative représente un volume d'investissement de 19,5 millions d'euros, dont 11,3 millions seront subventionnés par le ministère allemand des Transports (BMVD). Le ministère allemand a également fourni au consortium un financement additionnel de 5,7 millions d'euros qui permettra de construire deux stations d'hydrogène publiques. Destinées essentiellement aux véhicules lourds, celles-ci seront installées à Leipzig et à Nuremberg, ce qui permettra de faciliter l'exploitation des premiers démonstrateurs.

"L'hydrogène permet de repenser totalement la mobilité", affirme Daniela Kluckert, secrétaire d'État au sein du BMDV. "Il permet de transporter des marchandises sans polluer l'environnement et complémente les véhicules électriques à batterie. Le projet HyCET que nous soutenons étudie l'usage des moteurs à combustion à hydrogène pour le transport de marchandises lourdes. Les résultats obtenus en situation réelle favoriseront le développement de nouvelles technologies pour le secteur de la logistique."

Étant donné qu'il s'agit d'un des premiers projets de recherche impliquant des camions à hydrogène circulant dans un trafic logistique régulier, les véhicules feront l'objet d'une évaluation technologique intégrale.

Associé au projet Volvo Trucks fournira les poids lourds qui seront équipés de moteurs à combustion hydrogène

Un projet pluridisciplinaire

Utilisatrice finale, BMW définira les principales exigences pour l'introduction de camions à hydrogène dans sa future logistique de transport. En tant que chef de file du consortium, l'entreprise coordonnera également les évaluations technologiques de l'initiative. Les différentes briques du projet seront réparties entre les différents partenaires : 
  • DEUTZ a développé un moteur à hydrogène de 7,8 litres qui sera intégré dans l'un des camions de 18 tonnes évoqués plus haut.
  • Avec Volvo, le constructeur de technologies hydrogènes innovantes KEYOU développe un moteur à hydrogène de 13 litres qui sera utilisé dans le projet.
  • DHL Freight apportera à ce dernier sa longue expérience du transport routier de marchandises.
D'ici 2030, TotalEnergies projette quant à elle d'exploiter jusqu'à 150 stations d'hydrogène en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et en France. Les deux stations construites dans le cadre du projet HyCET feront partie de ce réseau.





A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces