Un premier navire à moteur hydrogène pour l'Afrique

Un premier navire à moteur hydrogène pour l'Afrique
Pays du sud-ouest de l’Afrique, la Namibie devrait accueillir le premier bateau à moteur à combustion hydrogène du continent. Une initiative portée par différents partenaires, dont le spécialiste belge CMB.TECH.

La filière hydrogène avance en Namibie. Alors que le roi de Belgique et le Président Namibien étaient réunis il y a quelques jours pour inaugurer la première station d’ hydrogène vert du pays, Cleanergy Solutions Namibia, une coentreprise réunissant CMB.TECH et le groupe Ohlthaver & List, a dévoilé un projet visant à introduire le premier navire à hydrogène du pays.

Une technologie inspirée de l’Hydrotug

S'appuyant sur la collaboration fructueuse entre CMB.TECH et le Port d'Anvers-Bruges pour la mise en service du remorqueur Hydrotug, l’initiative vise au développement d'un navire utilitaire portuaire multifonctionnel (MPHUV). Bicarburation, il sera capable de fonctionner à l’hydrogène. Un projet mené avec l'Autorité portuaire namibienne (Namport) et le port de Walvis Bay.

« La participation du port permettra d'obtenir des informations précieuses sur les spécifications du navire au cours de son développement et d'affiner le concept sur base de l'expérience opérationnelle et du retour d'information des utilisateurs une fois mis en service » précise le communiqué de CMB.Tech qui n’indique pas encore à quel horizon le navire pourrait être mis en service.

Le roi Philippe de Belgique (à gauche) et le président de Namibie, Nangolo Mbumba, sur la station hydrogène du port de Walvis Bay. Photo : CMB.TECH

Vers une ligne d’exportation entre la Namibie et la Belgique

L’accord va bien au-delà du secteur de la mobilité. Dans le cadre du rapprochement entre les deux pays, le port d'Anvers-Bruges prévoit de construire d'ici trois à cinq ans un terminal dédié aux exportations d’hydrogène et d’ammoniac. Mené depuis le port namibien de Walvis Bay, il pemettra de desservir plusieurs marchés européens. Un projet évalué à 250 millions d’euros dont les installations seront portées conjointement avec Namport.

En parallèle, CMB.TECH envisage d’investir 3.5 milliards de dollars dans différents projets de production en Namibie. Bloomberg évoque notamment un immense projet de production d'ammoniac vert dans le désert du Namib.

Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces