Avec sa station hydrogène, Dijon Métropole franchit une nouvelle étape

Mis à jour le 25.06.2024 à 14:47
Avec sa station hydrogène, Dijon Métropole franchit une nouvelle étape
Photo : McPhy
Ce lundi 24 juin, Dijon Métropole a inauguré sa première station de production et de distribution d’hydrogène vert. 

Si les bus à hydrogène se font toujours à attendre, Dijon Métropole continuer de dérouler son programme. A la veille de l’ouverture des portes des Journées Hydrogène dans les Territoires 2024, a officiellement inauguré sa première station de production et de distribution d’hydrogène vert, première brique d’un projet global de 100 millions d’euros visant à convertir le parc de bus et de bennes à ordures ménagères en véhicules décarboné.

Equipée de trois pompes en 350 bars, la station est associée à une capacité de production de 430 kilos d’hydrogène par jour, soit de quoi alimenter une vingtaine de véhicules. Portée par Dijon Métropole Smart EnergHy, coentreprise notamment détenue par ENGIE Solutions, la station a été soutenue financièrement par la Région Bourgogne-Franche-Comté (585 280 €), l’ADEME (2 230 997 €) et la commission européenne (1 312 800 €). Également associée au projet, la Banque des Territoires soutient l’installation à travers un prêt de 3 millions d’euros. L’installation a été réalisée par l’industriel grenoblois McPhy.

Deux premières B.O.M à hydrogène en service

Inaugurées fin 2023, deux bennes à ordures fonctionnant à l'hydrogène circulent d’ores et déjà sur le territoire de l’agglomération dijonnaise. Deux autres devraient compléter le parc d'ici à la fin de l’année.


A Dijon, les deux premières bennes à ordures à hydrogène sont des modèles rétrofités. Illustration : Dijon Métropole.

D'ici à 2035, la Métropole prévoit de convertir 22 bennes au total tandis que l’intégralité de la flotte de bus (50 à 60 véhicules) sera passée à l’hydrogène ou à l’électrique. Au total, 70 millions d’euros vont être invertis dans la transformation de la flotte.
Une seconde station en 2026
Située au sud de Dijon, une seconde station est prévue pour 2026. Dotée d’une capacité d’une tonne par jour, celle-ci permettra d’alimenter une quarantaine de bus et bennes à ordures ménagères à hydrogène.


Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces