Alpine envisage des voitures à moteur hydrogène

Alpine envisage des voitures à moteur hydrogène
Selon le PDG d’Alpine, les futurs modèles du constructeur pourraient inclure une offre de moteur à combustion hydrogène.

Le moteur thermique est mort, vive le moteur à hydrogène ! Alors que les Ministres européens ont récemment validé la fin des ventes de véhicules thermiques à compter de 2035, le moteur à combustion hydrogène pourrait sauver les constructeurs qui sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la solution. Toyota expérimente déjà la technologie sur une Corolla de compétition à moteur hydrogène, et Hyundai travaille sur un premier moteur pour les véhicules lourds. La marque sportive de Renault s’intéresse également « très activement » au sujet.

Alors qu'Alpine présentait déjà il y a quelques semaines un concept de supercar à hydrogène conçu par les étudiants de l’Institut de design de Turin, le PDG de la marque, Laurent Rossi, en dit plus sur les orientations du constructeur.

« Nous voulons trouver des alternatives qui ne soient pas nécessairement incompatibles avec l'électrification, car l'électrification est – qu'on le veuille ou non – l'avenir de l'automobile pour au moins 60 à 70 % du parc automobile » a-t-il déclaré aux journalistes du site britannique Autocar à l’occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne. « Dans notre cas, nous pensons que l'hydrogène comme carburant pourrait en être une. L'hydrogène a le mérite écologique d'être très compatible avec l'électrification, car la voie parallèle à l'hydrogène comme carburant est l'hydrogène comme pile à combustible, qui produit de l'électricité » a-t-il poursuivi.



La compétition avant la série

Pour le patron d’Alpine, l’objectif de présenter la technologie sur une voiture de course dans le cadre du Mans ou d’une autre compétition automobile où l’hydrogène aurait sa place. La marque pourrait même concevoir un prototype sur mesure, à l’image de ce qui a été réalisé par Volkswagen sur l’électrique avec l’ID.R.

« Nous pensons qu'il pourrait y avoir une preuve de concept qui pourrait être faite, avec de l'hydrogène comme carburant, qui pourrait ensuite se traduire par des voitures super hautes performances, et pourquoi pas des voitures de route Alpine ? » a-t-il détaillé. « Nous savons que Le Mans fait la promotion des piles à hydrogène, ce qui est un pas en avant, mais nous voulons faire un autre pas en avant et utiliser l'hydrogène comme carburant pour pouvoir utiliser un V6 - un V6 hybride - alimenté à l'hydrogène ».

Le groupe Renault tous azimuts sur l’hydrogène

S’il continue à investir massivement sur sa gamme électrique à batteries, Renault enchaine depuis quelques mois les annonces autour de l’hydrogène.

Alors que sa filiale Hyvia s’apprête à lancer une première offre sur le segment des utilitaires, Renault également exploré le potentiel de l’hydrogène à bord du Scenic Vision, un concept associant des batteries à une petite pile à combustible de 15 kW faisant office de prolongateur d’autonomie. Dans le domaine de la compétition, Alpine est également associé à Plug Power, un spécialiste de la pile à combustible, depuis mars 2021.


 

Annonces