La Chine teste sa première locomotive à hydrogène

La Chine teste sa première locomotive à hydrogène
La première locomotive hybride à pile à hydrogène mise au point en Chine a commencé à être testée sur une ligne ferroviaire de 627 km destinée au transport du charbon, dans le nord du pays.

Ce projet a été lancé conjointement par une des filiales de la société de production d’électricité State Power Investment Corporation (SPIC), l’usine chinoise de fabrication de locomotives ferroviaires CRRC Datong Co., et la Hydrogen Energy Co, dépendant aussi de SPIC. 

CRRC Datong Co s’est chargé de développer la locomotive à l’aide du système de pile à combustible à hydrogène mis au point par SPIC Hydrogen Energy. L’entreprise, qui s’appuie sur ses propres chemins de fers situés en Mongolie Intérieure (une région autonome du Nord de la Chine), gère donc à la fois la R&D et son application concrète.


96 000 tonnes de CO2 évitées chaque année

Dotée d'une puissance de 700 kW et capable de fonctionner jusqu'à 80 km/h, cette locomotive à hydrogène réduira les émissions de carbone d'environ 80 kg par 10 000 tonnes-kilomètres et les émissions de CO2 d'environ 96 000 tonnes par an, par rapport aux modèles diesel. Elle circulera sur la voie ferrée reliant la mine de charbon de Baiyinhua, en Mongolie intérieure, au port de Jinzhou, dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine).

La prochaine étape consistera à développer une locomotive hybride à pile à combustible à hydrogène de 2 000 kW adaptée à des applications plus larges dans l'industrie ferroviaire.