Electrolyseurs : General Motors se rapproche de Nel

Electrolyseurs : General Motors se rapproche de Nel
Nel Hydrogen US, une filiale de Nel ASA, vient de signer un partenariat avec General Motors. Celui-ci vise à accélérer l'industrialisation de la plateforme d'électrolyseur à membrane échangeuse de protons de Nel.

Les deux entités souhaitent mettre en place des sources d'hydrogène renouvelable plus compétitives en s'appuyant sur l'expertise de General Motors en matière de piles à combustible et le savoir-faire de Nel dans le domaine des électrolyseurs.

Nel a été la première entreprise au monde à posséder une ligne de production d'électrolyseurs alcalins totalement automatisée. L'entreprise projette d'industrialiser à présent la production de son système d'électrolyseur PEM, ce qui constituera une importante avancée technologique pour le secteur.




"General Motors est un leader de la propulsion par pile à combustible", explique Håkon Volldal, PDG de Nel. "Ce partenariat est donc avantageux face à la concurrence. Il nous permettra d'industrialiser la fabrication de nos électrolyseurs, tout en les optimisant. Une production automatisée s'avère cruciale pour réduire les coûts technologiques des électrolyseurs."

"Nel dispose d'une des technologies d'électrolyse les plus prometteuses au monde !", affirme de son côté Charles Freese, directeur exécutif de General Motors. "Alliée à nos nouvelles piles à combustible HYDROTEC, celle-ci permettra le développement d'une infrastructure d'hydrogène propre."

Nel rémunérera General Motors pour ses travaux de développement proportionnellement à la part du produit final basée sur sa technologie.

Annonces