Hyzon et Chart vont lancer un camion à hydrogène à l'autonomie record

Hyzon et Chart vont lancer un camion à hydrogène à l'autonomie record
Hyzon Motors et Chart Industries vont développer un véhicule utilitaire lourd alimenté à l'hydrogène liquide et doté d'une autonomie de près de 1 000 miles (1 609 kilomètres).
 
Hyzon, constructeur américain de poids-lourds et bus à hydrogène, multiplie les annonces ces dernières semaines. Signature d’un accord avec Total Energie en Europe, livraison d’un premier camion de ramassage de lait aux Pays-Bas, fourniture de cinq poids-lourds à pile à combustible de grande capacité à Sun Metals, une raffinerie de zinc du Queensland (Australie), engagement de livraison de 1.000 véhicules d’ici 2025 dans le nord de l’Europe (via Hytrucks)... le néo-constructeur est véritablement en phase de production et commence à prendre sa place sur le marché du transport lourd à hydrogène.
 
Nouvelle étape avec la mise en chantier d’un poids-lourd à hydrogène longue distance : objectif 1 609 kilomètres, ou plus précisément 1 000 miles (distance symbolique dans le système de mesure anglo-saxon).  À cette fin, le constructeur s'est associé à Chart, fabricant mondial d'équipements techniques destinés aux marchés de l'énergie et des gaz industriels.

Le duo prévoit d'utiliser de l'hydrogène liquide à la place de l'hydrogène gazeux habituel, car le stockage liquide est deux fois plus dense que le stockage en phase gazeuse.

La plus grosse difficulté que doivent relever les deux partenaires est d’intégrer les réservoirs mobiles qui stockent l'hydrogène liquide. En effet ceux-ci doivent être maintenus à une température minimale de - 217 °C, alors que la pile à combustible utilise l’hydrogène à température ambiante. Face au défi technologique, aucune date de mise à la route prévisionnelle n’a été communiquée.
 
Face au développement commercial et technologique de Hyzon les constructeurs historiques, tels que Daimler ne restent pas inactifs. Outre la multiplication des tests intensifs de son GenH2 Truck, Daimler a lui aussi annoncé plancher sur un poids-lourd hydrogène longue distance alimenté à l’hydrogène liquide.