Locomotive de fret à hydrogène : Canadian Pacific et CSX accélèrent sur le rétrofit

Locomotive de fret à hydrogène : Canadian Pacific et CSX accélèrent sur le rétrofit
Canadian Pacific Kansas City (CPKC) et CSX Corporation ont annoncé leur intention de former une coentreprise visant à construire et déployer des kits destinés à convertir à l’hydrogène des locomotives diesel.

En Amérique du Nord, l’hydrogène est sur les rails. Alors que la province de Québec célébrait il y a peu les premiers tests du train Coradia iLint d’Alstom, le rétrofit intéresse également un nombre croissant d’acteurs. Dernier annonce en date : celle de Canadian Pacific qui s’est associée à CSX pour lancer une joint-venture dédiée au sujet.

La coentreprise, dont le nom n’a pas été révélé, débutera en convertissant l'une des locomotives diesel de CSX à l'aide d'un kit de conversion à l'hydrogène développé par Canadian Pacific. Le processus de conversion se déroulera dans les ateliers de CSX à Huntington, en Virginie-Occidentale.

Des ambitions de longue date

Chez Canadian Pacific, les réflexions autour de l’hydrogène ne datent pas d’hier. Dès 2020, l’entreprise a annoncé son projet de convertir une locomotive diesel de fret en y intégrant des piles à combustible à hydrogène.

Depuis, Canadian Pacific a réalisé d’énormes progrès. Fin 2021, le premier prototypede l'entreprise a réussi ses premiers essais. Tout au long de l'année 2022, il a poursuivi un processus de tests rigoureux en service commercial. Plus récemment, CPKC a déployé une seconde locomotive à hydrogène dont la mise en exploitation est prévue plus tard dans l’année.

Des étapes significatives qui ont conduit à la création de cette nouvelle co-entreprise qui ouvre la voie à une expansion beaucoup plus large du programme.


Un marché colossal

« La quasi-totalité du parc de locomotives de fret en Amérique du Nord est constituée d'unités à moteur diesel, ce qui représente la plus importante source d'émissions de gaz à effet de serre de l'industrie » soulignent les deux partenaires dans leur communiqué commun. De quoi offrir un large potentiel à la solution de rétrofit hydrogène.   



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces