Le moteur à hydrogène meilleur que la pile à combustible ?

Le moteur à hydrogène meilleur que la pile à combustible ?
Les moteurs à combustion interne à hydrogène sont considérés comme « supérieurs aux piles à combustible » par l’un des dirigeants de Kawasaki Heavy Industries. Les tests réalisés semblent le confirmer, notamment pour les très gros moteurs qui équipent les navires, poids-lourds ou bus.
 
Alors qu'une grande partie de l'industrie se tourne vers les piles à combustible, les moteurs à combustion interne à hydrogène se révèlent progressivement comme une alternative intéressante pour la mise en œuvre de transports décarbonés.
 
« En termes de durabilité et de fiabilité, le moteur à combustion interne à hydrogène est supérieur aux piles à combustible, ce qui le rend adapté à une utilisation intensive sur les navires, les machines lourdes et les bus et camions longue distance. Naturellement, ils constituent la source d'énergie la plus compétitive en termes de coûts » a déclaré Motohiko Nishimura, directeur général de Kawasaki Heavy Industries, lors d’une interview accordée à nos confrères de H2 View.



 
Il est rejoint dans cette analyse par Anders Johansson, vice-président des équipementiers poids lourds chez Westport Fuel Systems. « L'hydrogène comme carburant pour les transports est l'une des options les plus intéressantes. L'avantage de son utilisation dans les applications à moteur à combustion interne est qu'elle repose sur une technologie rentable, mature et fiable » a indiqué ce dernier.

Il est clair que les moteurs à combustion interne (MCI) bénéficient d’une technologie éprouvée et que la possibilité éventuelle de leur adaptation à l’hydrogène, en lieu et place des carburants fossiles, offrirait un formidable vecteur de développement à l’usage de l’hydrogène. Réduisant le coût de remplacement des groupes motopropulseurs actuels, mais aussi les charges d’entretien (par rapport au tandem pile à combustible – batterie) et de maintenance, ils permettraient la conversion plus rapide de nombreuses flottes.
 
Néanmoins, les premières études montrent que, pour les moteurs de petite cylindrée, la pile à combustible reste plus performante. Kawasaki concentre donc ses efforts sur le développement d’un prototype de très gros moteur destiné à des cargos ou à la production d’électricité.